Vendredi 19 juillet 2024

Commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale

(Bruxelles 11/11/18) - Les souverains ont assisté ce dimanche 11 novembre, à titre exceptionnel, à la cérémonie militaire en hommage au Soldat inconnu, aux victimes des deux Guerres mondiales et aux militaires tombés lors des missions pour la paix depuis 1945 qui s'est tenue à la Colonne du Congrès à Bruxelles en présence des présidents de la Chambre et du Sénat, Siegfried Bracke et Christine Defraigne ainsi que les représentants du gouvernement fédéral et des corps constitués.

La célébration a été marquée par un appel du roi Philippe aux jeunes en faveur de la paix

Présence de nos souverains pour les 100 ans de l'Armistice - Photo : Serge Nemry

« Il y a cent ans, à cette même heure, résonnaient les clairons annonçant le cessez-le-feu sur l'ensemble du front. L'armée belge, commandée par le roi Albert Ier, avait montré un immense courage dans la reconquête du pays. Ainsi s'achevait une guerre qui aura fait d'innombrables morts, invalides et mutilés, soldats et civils".

"Aujourd'hui, avec respect, nous nous inclinons une nouvelle fois devant la tombe du soldat inconnu, et nous nous souvenons", a-t-il ajouté devant les personnes présentes à l'occasion de ce centenaire de l'Armistice, avec notamment des associations patriotiques, les anciens combattants et des jeunes".

Des moments de recueillement très émouvants - Photos : Serge Nemry

"Ce monument, érigé en l'honneur de notre premier parlement et de notre premier roi, gardé par le soldat inconnu, ne parle donc pas seulement de notre passé. Il pointe le doigt vers notre avenir. Il nous invite tous - et les jeunes en premier lieu - à nous engager ensemble dans la construction d'un monde de paix, à apporter chaque jour notre pierre irremplaçable à l'édifice commun", a conclu le roi Philippe en grand uniforme de la Force terrestre.

La cérémonie fut marquée par un lâcher de pigeons par des enfants accompagnés de vétérans et s'est clôturée par le rallumage de la flamme qui brûle à côté de la tombe du Soldat inconnu, sur fond de "Last Post" et de 21 tirs de coup de canon ainsi que par des dépôts de gerbes.

Les enfants effectuent un lâcher de pigeons symbolisant les provinces et Bruxelles en présence des vétérans - Photo : Serge Nemry