Le Cybertruck ou la démesure selon Tesla

Les premiers « Cybertrucks » de Tesla viennent de sortir de chaîne au Texas où ils sont assemblés.  Le véhicule tout-terrain hyper-intelligent fait appel à notre imagination et rappelle « Retour vers le futur » ou « Blade Runner » pour les amateurs du genre.

Si Tesla veut venir en Europe avec son Cybertruck, elle devra procéder à d'importants ajustements pour se conformer aux règles de sécurité européennes. ©Tesla

Châssis révolutionnaire et vitres blindées

La carrosserie angulaire du Cybertruck est entièrement réalisée en alliage d'acier inoxydable. De plus, le châssis en acier inoxydable moulé et laminé constitue une nouveauté dans l’industrie automobile. Le Cybertruck est également doté d'un verre renforcé capable de résister à l'impact d'une balle de baseball à 110 km/h et la voiture est résistante aux balles de calibre .45 et de 9 millimètres.

Les pick-ups seront montés sur un châssis de nouvelle génération. ©Tesla

À partir de 56 000 €

À terme, trois versions du Cybertruck sont disponibles. L’entrée de gamme est dotée de deux roues motrices et sera disponible aux États-Unis au prix de 60 990 $, soit plus de 56 000 euros. La « transmission intégrale » coûtera un peu moins de 80 000 dollars (74 000 euros) et pour la « Cyberbeast » - la version la plus chère - comptez 99 990 dollars, soit plus de 92 000 euros. Les deux variantes les plus chères seront disponibles aux États-Unis l’année prochaine, tandis que la moins chère n’arrivera sur le marché qu’en 2025. D’ici là, Tesla s’attend également à avoir atteint sa vitesse de croisière en matière de production. Il n’y aura probablement pas de Cybertruck sur les routes européennes et/ou belges avant cette date.

Une garde au sol impressionnante. ©Tesla

De 400 à 550 km

L'autonomie du Cybertruck varie de 400 kilomètres pour le modèle le moins cher à 550 kilomètres pour l'une des versions les plus chères. Cela signifie qu’il n’atteindra pas les 800 kilomètres envisagés par Musk il y a des années. Tesla proposera également un « prolongateur » : un « bloc-batterie » que vous connectez à la voiture dans le coffre. Cela augmente l'autonomie de 700 à 750 kilomètres, mais le « prolongateur » occupera un tiers de l'espace de chargement.

Articles populaires