Vendredi 22 octobre 2021

HENRI VERNES (1918-2021)

Quant on évoque Henri Vernes, on songe immédiatement à Bob Morane. Le personnage a marqué la littérature populaire de notre plat pays mais aussi du monde entier car il fut traduit dans de nombreuses langues. Vernes était sympathique et il était agréable de le rencontrer à la Foire du Livre ou autres manifestations.

 

Charles-Henri Dewisme naît le 16 octobre 1918 à Ath. Il grandit à Tournai ou, très jeune, il lit des centaines de livres, ce qui lui donnera l’envie d’écrire. Après une vie d’aventures (la Chine, Paris…) il a la chance de croiser Jean-Jacques Schellens, un des fondateurs des collections Marabout. Celui-ci lui demande d’imaginer, pour Marabout-Junior, un personnage d’aventurier et, le 16 octobre 1953, sort « La vallée infernale », premier roman de Bob Morane. C’est le succès immédiat. Ensuite, plus de 200 romans verront le jour ainsi que de nombreuses adaptations en bandes dessinées (Dino Attanasio, Forton, William Vance, Coria). Henri Vernes s’était inventé une biographie romancée. Il prétendait ne jamais avoir fait écrire des Bob Morane par des nègres (écrivains occultes) alors que tout le monde le savait. On en connaissait ! Il fut aussi à l’origine de la redécouverte de Jean Ray dont plusieurs romans parurent en Marabout Géant. Une anecdote :  lors d’une interview d’une heure chez lui à Saint-Gilles (j’étais avec un grand journaliste), on s’apprête à partir quand  Henri Vernes déclare : « j’ai oublié de vous servir à boire ». On excuse volontiers le maitre et on se sépare. Plus tard, j’appris qu’il faisait le coup à tous ses visiteurs… Amusant ! Adieu Henri, on t’aimait bien.

Serge Algoet