Vendredi 19 juillet 2024

Espace BD

Espace BD

Chronique consacrée aux nouveautés dans les domaines de la BD. Toutes les publications importantes y sont recensées.

Chez Casterman

TINTIN DE A à Z Par Patrice Leconte.
Un grand du cinéma parle d’un grand héros de la BD.
On connait l'admiration que le réalisateur des «Bronzés» et de «Maigret» porte à l'œuvre d'Hergé… au point d'espérer adapter au cinéma «Les Bijoux de la Castafiore». Il n'a pas hésité à répondre à la sollicitation d'écrire son abécédaire très personnel des Aventures de Tintin. Patrice Leconte ne se présente pas comme un tintinophile expert, mais comme un amoureux absolu des histoires créées par Hergé. Pas question d'être exhaustif. Les partis pris sont souhaités, ils sont assumés. Et le plaisir d'écrire est bien là, d'autant que l'humour en est la trame ! Bien sûr à la lettre «c» on trouvera casting et cinéma. Mais on sera surpris de trouver économie, ophicléides, Isidore Lagopède ou xilophages ! Contrairement à la pesanteur des gros dictionnaires, la formule plus légère et très illustrée de l'abécédaire permet de s'adresser à un large public. (Co-édité avec Moulinsart)
 
VERSAILLES
par A. Evang, S.Humann et Jacques Martin.
Encore de nos jours, ce site est l’un des plus visité de France. Aménagé sous Louis XIII et Louis XIV (Le grand constructeur), résidence du régent Philippe d’Orléans , de Louis XV et Louis XVI. Mais, sous ces souverains, le château était très différent de celui qui subsiste de nos jours.
Dans cette enquête présentée par le journaliste Guy Lefranc, le château de Versailles ouvrira ses portes. Depuis le relais de chasse de Louis XIII, cet écrin du pouvoir royal a beaucoup évolué. Symbole de la puissance du roi Louis XIV, ce château, joyaux de l'architecture classique, aura été le théâtre du développement de la monarchie absolue de droit divin. On y croisera des personnalités fortes qui ont fait l'histoire du lieu, de Richelieu à Mazarin, en passant par les fleurons de l'art de l'époque, Molière, Racine ou Boileau. Guy Lefranc nous replongera dans une des parties les plus somptueuses de l'Histoire de France.
 
AMOURS FRAGILES : LE PACTE
par Philippe Richelle et J.M. Beuriot
Lorsqu'on quitte Martin Mahner à la fin du 7ᵉe tome de la série Amours fragiles, il déserte par crainte d'être poursuivi pour complicité passive dans l'attentat manqué contre Hitler. Il se trompe : il ne sera considéré que comme déserteur, un parmi beaucoup d'autres en cette période de chaos qui préface l'effondrement de l'Allemagne nazie. Outre l'obligation pour Martin de vivre dans la clandestinité, on assiste à la fin du 3ᵉe Reich à la suite des offensives conjuguées des Anglo-Américains et de l'Armée Rouge - qui fait fuir vers l'Ouest des milliers d'Allemands dans des conditions apocalyptiques : l'hiver est particulièrement rigoureux... et les soldats soviétiques entendent solder leurs comptes. Une série palpitante et particulièrement bien conçue ! A recommander !
 
CARLETTI : UN VOYAGEUR MODERNE
par Giogio Albertini
Fin du XVIIe siècle. Le temps des grandes explorations, dominé par les Espagnols et les Portugais, bouleverse la carte du monde. Francesco Carletti, un jeune marchand italien fasciné par ces nouveaux horizons économiques, prend part à cette aventure. Il découvrira les splendeurs (nouvelles terres, peuples inconnus) et les misères (esclavage, destructions) qui posent les jalons d'une nouvelle ère, celle des Temps Modernes. Giorgio Albertini nous embarque dans une chronique passionnante, inspirée d’une histoire vraie, celle du premier marchand à effectuer le tour du monde.

Chez Delcourt

RECKLESS : CE FANTÔME EN TOI par Ed Brubaker et Sean Phillips
Les maîtres du thriller présentent un nouveau récit complet mettant en scène leur magnifique anti-héros, Ethan Reckless.
Hiver 1989. Ethan est absent, si bien qu'Anna est seule pour prendre ce job. Lorsqu'une reine du cinéma lui demande de prouver que le manoir qu'elle est en train de rénover n'est pas hanté, Anna tombe sur un mystère vieux de plusieurs décennies qui implique l'une des scènes de crime les plus terrifiantes d'Hollywood... Un endroit qui renferme de nombreux secrets indicibles, dont certains pourraient s'avérer mortels... (Delcourt Comics).
 
LES PHILANTHROPES AUX POCHES PERCEES
de Scarlett et Sophie Richard et de Robert Tressell.
Adaptation de l'autobiographie désormais classique de Robert Tressel, œuvre éminemment politique, considérée comme pierre angulaire de la littérature prolétarienne et décrit par Georges Orwell comme «un livre que tout le monde devrait lire». Les philanthropes, c'est le nom que se donnent les ouvriers, peintres en bâtiments de la ville anglaise de Mugsborough dans les sombres années de l'après-guerre de 1919. Philanthropes car ils s'usent le corps et l'âme pour enrichir leurs patrons. L'un d'entre eux, Owen, va tenter de leur faire prendre conscience qu'il existe des solutions de résistance à cette oppression. (Delcourt Encrage).

Chez Standaard

BOB ET BOBETTE : LA FAUCHEUSE HIDEUSE par Peter Van Gucht et Luc Morjaeu.
Par une journée plutôt maussade, Bob frôle la mort de près et à plusieurs reprises. De prime abord, il impute cela à la malchance mais lorsqu’en rentrant chez lui le soir-même, il est attendu par la Faucheuse, il réalise qu’il y a autre chose en jeu. Celle-ci lui annonce que ses jours sont comptés. Son nom figure dans le grand livre des morts, ce qui signifie qu’il doit la suivre dans l’au-delà. Cependant, la Faucheuse ne parvient pas à le faire passer de vie à trépas. Quelque chose l’empêche d’user de ses pouvoirs. Pour Bob, la seule solution consiste à voyager de son vivant dans l’autre monde pour voir de quoi il retourne. Mais ce n’est pas sans danger. Pour couronner le tout, nos amis sont à mille lieues de se douter qu’en résolvant l’énigme, quelqu’un d’autre devra mourir à la place de Bob. Et il s’avère que ce pourrait être un ami précieux.

Chez Soleil

ESCOBAR : UNE EDUCATION CRIMINELLE par Juan Pablo Escobar, P.M. Farina et Alberto Madrigal
Après son best seller mondial, «Mon père», le fils de Pablo Escobar a choisi la bande dessinée pour raconter en exclusivité son éducation mouvementée ! Un événement éditorial riche en hémoglobine, et un bijou d'humour noir ! Quand son père gérait son juteux business, qui gérait l'éducation de son jeune fils ? Certains des hommes de mains de Pablo Escobar, bien sûr ! Ses bien nommées «nounous tueuses» ! Autant dire que Juan Pablo fut régulièrement le témoin de situations tendues et sanglantes. Un récit autobiographique inédit à l'humour grinçant.

Chez Grand Angle

LE JOURNAL : FORTYNINERS par patrice Ordas et Philippe Tarral
Les grandes époques de l’histoire américaine vues à travers le prisme du journalisme.1848. La presse écrite fait ses débuts avec l’apparition de machines d’imprimerie modernes et coûteuses. Grâce à l’invention du «Pony Express», l’information est diffusée à un large public qui se passionne pour les grands récits et reportages illustrés. Les idées révolutionnaires, telles que l’abolition de l’esclavage, émergent et se propagent. C’est au cœur de cette épopée dans l’Ouest américain que naît l’histoire d’amour entre Alexandre, petit-fils de Nathan, fondateur du Journal, et Joséphine, une jeune artiste métisse.

Chez Fluide Gacial

TOUJOURS PRETES ! par Virginie Augustin et Julien Hervieux
Découvrez le spin-off de la série du Petit théâtre des opérations, qui met à l'honneur le destin de femmes d'exception oubliées des deux Guerres mondiales.Saviez-vous que les Allemands avaient affronté un régiment de femmes appelées «sorcières» durant la Seconde Guerre mondiale ? Ou que l'armée serbe en 1914 comptait dans ses rangs "Milun", une combattante, qui faisait régner la terreur à coups de grenades ? Et quid de Marie Marvingt, qui a été tour à tour soldat, infirmière, et qui pilotait encore un hélicoptère à 86 ans ? Ça ne vous dit rien, ou si peu ? Avec Toujours Prêtes ! de Virginie Augustin et Julien Hervieux, vous allez pouvoir corriger cela, et bien plus encore. Car si l'on parle souvent des femmes de pouvoir et des militantes qui ont fait la Grande Histoire, les combattantes qui sont allées au feu, elles, restent toujours injustement dans l'ombre.

Serge Algoet