Samedi 3 décembre 2022

Espace BD

Espace BD

Chronique consacrée aux nouveautés dans les domaines de la BD. Toutes les publications importantes y seront recensées.

CATHERINE DE MEDICIS LA REINE MAUDITE par Mogavino, Delalande et Gomez. Désignée comme reine maudite, elle fut cependant mécène des arts. Mais elle fut aussi l’instigatrice  du massacre de la Saint-Barthélemy…. Une tension palpable règne à Paris. Le mariage entre le roi Henri de Navarre et Marguerite de Valois vient d’avoir lieu (18 août 1572). Mais, dans une semaine, ce sera le grand massacre avec son cortège d’horreurs. Plus de 2500 morts dans la capitale y compris au Louvre, le palais royal, et 10000 dans le reste du pays. Une page sanglante de l’Histoire de France. (Editions Delcourt)

L’EVEIL par V. Zabus et Th. Campi. Deux personnalités attachantes, que pourtant tout oppose, animent sur un ton doux-amer une fable contemporaine dans laquelle les auteurs posent, non sans humour, la question de notre engagement politique et social.
Par quel hasard Arthur se retrouve-t-il, ce jour-là, projeté dans l’improbable projet de Sandrine ? Rien de commun pourtant entre ce jeune homme hypocondriaque et cette street-artist bruxelloise dont l’objectif est d’ouvrir les yeux des gens sur les «énormités» qui les entourent… Et si ce frêle garçon était, contre toute attente, le seul capable de l’aider à atteindre son but. Intéressant ! (Editions Delcourt)

LA PRINCESSE DU SOLEIL INVISIBLE par L. Blengino, A. Sarchione. Tome 2 des «Trois Julia». Rome est en déclin. Si le règne de l’empereur Héliogabale est celui de tous les excès, il cache surtout le grand dessein de sa mère pour Rome… 219 après J.-C. après la défaite de Macrin, Héliogabale, nouvel empereur de Rome, arrive dans la Ville éternelle pour s’installer sur le trône. Acclamé par le peuple, il est le souverain de tous les excès, partageant son temps entre les bacchanales et l’adoration de la pierre noire, symbole du culte d’Émèse. Sa mère, l’intrigante Julia, va encore plus loin, elle œuvre secrètement à imposer le culte du dieu solaire à l’empire tout entier. (Editions Delcourt)

DE GAULLE  par Gabella, Regnault, Malatini et Neau-Dufour. Une des figures emblématiques de l’Histoire. Après des études d’officier, il fait carrière dans l’armée. Puis, éclate la Première Guerre mondiale. Il fait preuve d’un grand courage mais, blessé, est fait prisonnier par les Allemands. Entre les deux guerres, il sera très actif en voyant le grand péril qui se pointe. Pour cela, il travaillera avec le maréchal Pétain. Ce premier tome s’achève au début du second conflit. Un rappel intéressant de la vie de De Gaulle. (Editions Glenat/Fayard)

ROXELANE LA JOYEUSE par V. Greiner et O. Roman. Au XVIe siècle, l’empire ottoman est à son apogée avec le sultan Soliman le Magnifique. A Istanbul, au palais de Topkapi, dans le harem règne la sultane. Roxelane, mais une jeune esclave ukrainienne affute ses charmes et sa fine intelligence pour conquérir le cœur du sultan. Elle va profiter des opportunités du harem pour faire son ascension  Du coup, c’est la guerre avec la Sultane en titre. Elle  parvient à ses fins étant enceinte de Soliman.  (Editions Delcourt)  

 

SAUVAGE : BLACK CALAVERA par Yann et Meynet. Guerre du Mexique (1861-1867), les troupes françaises se posent des questions sur les intentions de leur voisin américain. Pour éviter tout incident diplomatique, Félix Sauvage est envoyé comme espion à Brownsville. Il tente alors de sauver Hugon, son compagnon, qui, reconnu, est condamné à mort. Félix sent son avenir très incertain… De l’excellent Yann qui nous offre toujours des scénarios bien ficelés.  (Editions Casterman)  

 

LE VAN EYCK VOLATILISE par Le Studio Vandersteen. En 1432,  Bob est un fan inconditionnel de Jan van Eyck. Lorsque Philippe le Bon charge l’artiste-peintre de réaliser le portrait de sa future femme, l’infante Isabelle du Portugal, Bob ne résiste pas à la tentation de voyager clandestinement. Il espère ainsi devenir l’assistant de son idole. À sa grande surprise, il réalise que Bobette a eu exactement la même idée. Les deux héros font tout pour s’attirer les faveurs du célèbre peintre qui n’en a cure. En outre, pendant le long voyage, de mystérieux adversaires n’hésitent pas à leur mettre des bâtons dans les roues. (Editions Standaard)

 

BILLY THE KID par Bec, Leoni, Negrin et J. Nanjan. L’histoire de William Bonney dit «Le Kid» ne se résume pas à Lucky Luke. Durant l’été 1878, la ville de Lincoln est devenue la plus dangereuse des USA. Un conflit commercial oppose deux factions rivales. L’une d’entre elles engage des hommes armés : Les Régulators. Parmi eux, Billy the Kid. Au milieu d’un siège, alors que la bataille fait rage, Billy devient le leader des Régulators. Sa course s’achèvera à Fort Summer en 1881 tué par le shérif Pat Garret. Une légende de l’Ouest.  (Editions Soleil)

 

HOP 162 : Arrière garde et probablement le dernier fanzine datant d’une époque où ils étaient légion. Louis Cance et son équipe ont continué, contre vents et marées, à apporter des informations sur la BD : infos et nouveautés !

Ainsi, dans ce numéro, on retrouve P. Brochard, Mouminoux, Mordillo, Lacaf… Le dossier principal est consacré à Rip Kirby. Une importante rubrique nécrologique termine la revue.

Un grand merci à Louis Cance pour toutes ces années d’informations précieuses. ( Hop 56 boul. Linthilac à F-15000 Aurillac)  

Serge Algoet