Vendredi 19 juillet 2024

Journée mondiale de la liberté de la presse

Le 3 mai sert à rappeler aux gouvernements la nécessité de respecter leur engagement en faveur de la liberté de la presse et constitue également une journée de réflexion pour les professionnels des médias sur les questions relatives à la liberté de la presse et à l’éthique professionnelle. Tous les ans, la Journée mondiale de la liberté de la presse permet de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, d’évaluer la liberté de la presse à travers le monde, de défendre l’indépendance des médias et de rendre hommage aux journalistes qui ont perdu la vie dans l’exercice de leur profession.

Cette date du 3 mai fut proclamée "Journée mondiale de la liberté de la presse" par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1993, suivant la recommandation adoptée lors de la vingt-sixième session de la Conférence générale de l’UNESCO en 1991.

En 1788, Mirabeau plaide pour la liberté de la presse, en laquelle il voit la condition nécessaire pour balayer les erreurs et les hypocrisies qui asservissent les peuples. À ses yeux, la liberté de la presse est par conséquent « le drapeau de ralliement pour la nation ».

"Le journalisme sous l’emprise du numérique" est le thème choisi pour 2022. Il sera question de l'impact de l'ère numérique sur la liberté d'expression, la sécurité des journalistes, l'accès à l'information et la vie privée.
 
Voir notre texte en 2019 qui traitait déjà le sujet : La liberté de la presse en danger