Vendredi 19 juillet 2024

Charlie Hebdo n’est pourtant pas autrichien

L’article, “La guerre, la vraie”, était à peine sur notre site que de nouveaux attentats étaient perpétrés. Ce fut d’abord l’agression à Lyon d’un prêtre orthodoxe, dont l’état de santé reste encore très préoccupant, et ensuite le massacre de Vienne.

En ce qui concerne l’ecclésiastique lyonnais, il faut observer que le choix d’une église orthodoxe n’est peut-être pas le fruit du hasard. En effet, ce crime apparaît au moment où les persécutions des chrétiens dans les pays arabes se poursuit malgré la défaite de l’État islamique. Et cela sans que l’Occident, Vatican en tête..., ne lève le petit doigt.

Une fois encore, il faut s’incliner devant des victimes innocentes. Une fois encore, nous avons dû entendre les discours des matamores qui promettent de ne pas céder. Une fois encore, il a fallu constater que, malgré le travail souvent efficace des services de renseignements, aucune mesure de fond n’est envisagée.

Cela fait des années que des attentats islamistes sont perpétrés partout dans le monde. Et pas seulement en Europe. Mais, dans cette dernière, au nom de principes démocratiques que l’on foule par ailleurs allègrement aux pieds quand il s’agit de la Covid-19, on ne fait rien de concret pour éliminer les racines du mal. Pis, on cherche à négocier, on accueille à bras ouverts des migrants au sein desquels se cachent des fanatiques, on n’expulse pas les radicalisés signalés, etc. Dans ce contexte, espérer que le fléau sera éliminé est illusoire. Il ne peut que s’étendre.

Croire qu’il faut des raisons particulières pour être victime des tueurs, est tout aussi erroné. En France, on a beaucoup parlé des caricatures de Charlie Hebdo. Mais ce n’est pas le cas en Autriche. Pas plus qu’en Allemagne, Grande-Bretagne, Belgique, etc. Au contraire, Vienne a souvent accueilli des négociations secrètes entre Israéliens et Arabes et s’est efforcé de jouer un rôle pacificateur. Elle est également le siège de l’OPEP, organisation peu suspecte d’être anti-arabe.

Les “fous d’Allah” ont déclaré une guerre totale, absolue. Leur objectif est clair : imposer leur religion au monde entier. Par le fer et le feu. Ils ne s’en cachent d’ailleurs pas. Et disposent de soutiens non négligeables. Ce n’est pas avec des arguments "bisounours" que l’on enraiera le fléau. Même s’il faut lucidement être conscient que l’on ne l’éradiquera jamais totalement. On ne peut jamais totalement  empêcher des illuminés de nuire. Mais on peut au moins tarir les soutiens, tant externes qu’internes, dont ils disposent. Encore faut-il qu’il y ait la volonté politique de le faire...

J.O.